Captage

Les captages de l'IECBW

En Région wallonne, 80 % des eaux de distribution sont d'origine souterraine.

Puits de Gaillemarde à La Hulpe
Puits de Gaillemarde à La Hulpe

Ainsi, l'eau potable produite et distribuée par l'IECBW provient essentiellement des eaux naturelles des nappes phréatiques.

L'IECBW possède plusieurs points de prise d'eau ou captages répartis sur l'ensemble de son territoire d'activité. Ces captages sont équipés d'installations de prélèvement de l'eau qui peuvent être de deux sortes :

  • des puits équipés d’une pompe qui remonte l’eau des nappes phréatiques jusqu'à la surface du sol ;
  • des galeries drainantes qui captent l’eau à l’émergence des sources.

En savoir plus : Carte des installations de production de l'IECBW.

Des captages menacés

Diverses sources de pollution menacent en permanence les captages :

  • les nitrates et les pesticides provenant de l'agriculture, de l'horticulture et des jardins privés ;
  • le rejet des eaux usées dans les cours d’eau et dans les nappes phréatiques au moyen de puits perdus ;
  • les accidents environnementaux (déversement d’hydrocarbure, de déchets polluants, fuites aux citernes de stockage de fuel de chauffage, etc).

Il est donc indispensable de protéger les captages. C'est pourquoi des zones de prévention ont été délimitées sur base d'études hydrogéologiques validées par le Service public de Wallonie (SPW). Des travaux de protection sont réalisés à l’intérieur des périmètres ainsi définis.  Lorsqu’une voirie traverse une zone de prévention une signalisation routière spécifique est mise en place.

Les zones de prévention des captages

 

La protection des captages est réglementée par le Code de l'eau, qui définit des zones dans lesquelles certaines activités (domestiques ou industrielles) sont limitées voire interdites :

  • Zone 1 : zone de prise d'eau ;
  • Zone 2A : zone de prévention rapprochée ;
  • Zone 2B : zone de prévention éloignée ;
  • Zone 3 : zone de surveillance.

En savoir plus :

Haut de page