L'eau de distribution en Wallonie ne présente aucun risque pour la santé !

robinet

Suite aux parutions récentes dans la presse des résultats d'une étude américaine portant sur la présence de plastique dans l’eau potable, AQUAWAL, la fédération professionnelle des opérateurs publics wallons du cycle de l'eau, tient à réagir et à apporter les précisions suivantes.


Selon l’étude, 159 échantillons ont été collectés dans différents pays, ce qui n’est absolument pas représentatif et totalement insuffisant pour une étude réalisée à l’échelle mondiale. De plus, seuls 18 échantillons ont été prélevés en Europe.
Les chercheurs de l’Université du Minnesota et de l’Université de l’Etat de New-York, à l’origine des résultats, ne fournissent aucune précision quant aux sources d’eau utilisée et au types de traitements que subissent celles-ci par la suite.
Rien ne permet donc de dire si les chiffres mentionnés dans la presse sont représentatifs de l’Europe et encore moins de la Wallonie dont, rappelons-le, l’eau potable provient pour 80% des eaux souterraines, et dont on imagine difficilement une contamination par des micro-plastiques.
Il ne faut pas non plus oublier qu’il est illusoire de croire que ces substances ne se retrouveraient que dans l’eau du robinet. En effet, comme le cite le Guardian, une étude allemande a également retrouvé des fibres et fragments de plastiques dans 24 marques de bières, dans le miel et le sucre. Une étude française a également découvert que les micro-plastiques pouvaient se retrouver dans l’air, y compris à l’intérieur des logements. Ils rappellent également que les eaux en bouteille ne fournissent pas une alternative crédible puisque des fibres ont également été retrouvées dans certaines eaux en bouteille aux USA.


En conséquence, les sociétés de production-distribution d’eau représentées au travers d’AQUAWAL assurent que l'eau du robinet distribuée en Wallonie répond aux normes les plus strictes en matière de potabilité telles qu’édictées par l’OMS et l’Europe.

 

Haut de page